lundi 3 juin 2019

Rentrée littéraire 2019 .Thierry Crouzet, intime.

Je vais commencer à vous parler de livres qui ne sortiront qu'à partir du mois d'août pour la sacro-sainte rentrée littéraire.  Je vais essayer de ne chroniquer comme d'habitude que ceux qui pourraient vous bouleverser, bousculer,  étonner, réjouir. 
Je ne manquerais pas de vous signaler les petites pépites, les textes fabuleux ,  les émotions garanties....
Je commence cette rentrée littéraire par un véritable coup de coeur :


Un texte très intime, une invitation à la confidence : Thierry Crouzet nous parle de son père: Jim.
 A sa mort, ce dernier lui laisse une lettre. Avant de l'ouvrir, nous allons parcourir leur vie d'homme. La guerre d'Algérie pour Jim et cette violence qu'il ramènera au creux de ses mains de géant.  Une autre guerre pour l'auteur, insidieuse et dévastatrice, ne pas avoir peur de l'homme qu'il est devenu et du père qu'il va être avec cet héritage. 
Bouleversant. 
Je vous conseille vivement de commencer votre petite liste de la rentrée avec ce très bon livre. 
( Je pourrais sans problème vous dire que c'est un grand moment de littérature et que ce sont des rendez-vous comme ça qui font que mon métier est le plus beau des métiers )

2 commentaires:

  1. Bonjour Katia, je ne sais pas si tu te souviens de moi, (Bellecour rayon jeunesse) mais nous avons travaillé dans la même entreprise (Decitre) Je suis toujours chez Decitre, mais à la Part dieu et au rayon littérature française depuis 5 ans. ce petit commentaire pour te dire que j'ai aussi adoré ce texte et je partage complètement ton avis. j'ai découvert cet éditeur avec Franck Bouysse et je l'aime de plus en plus! leurs bouquins sont aussi d'une grande qualité en terme de fabrication. Où se trouve ta librairie? amicalement Sylvie Thomasson

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai rien oublié de ma vie lyonnaise et je me souviens très bien de toi! Je suis chez Sauramps à Montpellier. Ravie de voir ton parcours. A bientôt !

    RépondreSupprimer

Sång de Johana Gustawsson, ou les affres du passé.

Johana Gustawsson a une vraie signature littéraire : elle manie à merveille les histoires à tiroirs. Si dans "Block 46", l...